Tasmanie

Nous voilà en Tasmanie. Après moult hésitation, nous avons opté un peu à la dernière minute pour un tour organisé faisant le tour de l’île.

Nous visitons le premier jour Hobart, petite ville située au sud, dont nous peinons à retrouver les charmes décrits dans nos guides.
Nous nous attendions à découvrir un charmant village de pêcheur de style britannique, et c’est un village plutôt urbanisé et parsemé de grues que nous retrouvons. J’y déguste néanmoins mon tout premier cupcake à la « strawberry », divinement bon et sucré à souhait.

Il faut là aussi s’éloigner du centre pour découvrir les coins les plus jolis.
En effet, les collines aux alentours sont parsemées de petites maisons typiques et colorées. Et après une sympathique balade dans le parc surplombant la ville, nous débouchons dans de jolies rues bordées de maisons proprettes de style victorien, toutes garnies d’un petit jardinet débordant de roses multicolores. On se croirait à Whisteria Lane. So charming.

Les jours suivants, nous visitons le magnifique parc de Francynet dans lequel nous accomplirons fièrement un tour d’une dizaine de kilomètres sur des chemins plus ou moins praticables, et tout cela sans même rater notre car. Nous terminons la marche avec les jambes douleureuses, mais avec une satisfaction assez visible (cris de joie dans la forêt). Cela sera suivi par une séance d’étirement sous l’oeil consterné des autres personnes du groupe. Ahlala ces françaises, elles sont vraiment pas comme les autres.

Je suis assez surprise car la végétation de ce parc ressemble énormément à celle que l’on peut trouver en région méditarréenne. Nous aurions tout aussi bien pu être sur des chemins de bord de mer sur la côte d’azur.

Ce tour nous aura permis de découvrir de magnifiques plages, dont le sable blanc, la mer turquoise et les rochers couverts de lichens rouges orangés créaient un décor plus que paradisiaque.
Les parcs nationaux sont superbes. Les forêts semblent tout droit sorties d’un conte, l’atmosphère y est vraiment magique avec ces arbres immenses et multicentenaires.
Nous avons une chance incroyable, nous voyageons sous un ciel bleu azur et un magnifique soleil pendant toute cette semaine. Ce temps est apparement très inhabituel en Tasmanie, réputée pour être souvent nuageuse et sujette aux changements climatiques.

Le groupe avec qui nous voyageons est vraiment super, composé d’allemandes, de suisses, de russes, d’un brésilien, d’une australienne et de deux chinois. Pas de français, parfait pour notre anglais que nous pratiquons de manière intensive cette semaine.
Nos deux guides, Robert, puis Tony, un vieux loup de mer (enfin de campagne) d’une soixantaine d’année, étaient parfaits, très sympas et incroyablement cultivés, de vraies encyclopédies.

Bref, nous repartons vers Melbourne satisfaites, la tête pleine de bon souvenirs et de paysages grandioses.

Ce diaporama nécessite JavaScript.